#Guest105 - Père Pedro OPEKA, Fondateur Association AKAMASOA

1- Akamasoa ne s'est pas construite en un jour non plus, comment résumer votre travail depuis 47 ans à Madagascar?

Le début d'Akamasoa commence par une révolte de l'âme et de la foi. Nous avons osé aller dans les lieux les plus dures où la violence frappait et nous avons  gagné la confiance du petit peuple  pauvre de la rue qui vivait dans une décharge. À partir de là, tout était possible.

Nous avons trouvé une grande union qui nous a rendu plus forte et nous avons décidé d’affronter tous les drames les plus difficiles grâce à notre persévérance.

2 - Votre association où vivent des milliers de malgaches leur permet de travailler, d'étudier, de se soigner, ou encore de se divertir. Akamasoa, c'est une véritable institution?

Nous sommes reconnus par l'État comme une Association Humanitaire et nous avons  acquis par le travail responsable  la reconnaissance d'utilité publique. Mais en réalité nous sommes davantage un mouvement de solidarité. En fait, nous dépassons les statuts de  notre association puisque nous réalisons plus de 10 projets dans tous les domaines de la vie  d'une famille pour les sortir de l'enfer et leur faire redécouvrir leur dignité perdue dans un milieu où il n'y avait ni règle, ni ordre et ni loi. Le plus forts dominaient les plus faibles. Nous avons aidé plus de 50.000 personnes.

3 - Pourquoi devons-nous nous insurger selon vous?

Parce que c'est notre devoir d’être humain que de s'insurger contre la misère, contre l'égoïsme, contre le mensonge, l'hypocrisie, contre l'indifférence, contre la langue du bois, contre l'inertie des dirigeants face aux injustices, contre la corruption et tout ce qui empêche le développement !

4 - Quel est votre meilleur moment de l'année à Akamasoa, et pourquoi?

Le meilleur moment de l'année à Akamasoa c'est le début de l'année scolaire, puisque les milliers des élèves reviennent à l'école et apportent la joie de vivre et un air frais de vie. C'est l’espérance même qu'on peut toucher avec ses mains.

5 - Comment vous aider concrètement dans votre dynamique solidaire auprès du peuple malgache?

Concrètement nous aider  c'est  nous donner les moyens financiers  pour que nos écoles puissent continuer d’enseigner et d’éduquer et que les parents de tous ces élèves puissent  continuer à travailler et avoir un salaire minimum pour faire vivre leurs familles. 

Madagascar a beaucoup d’instituteurs  et de médecins sans travail. Il nous  faut donner du travail à ces personnes pour qu'elles puissent enseigner et soigner ses compatriotes. Akamasoa donne du travail a des milliers des personnes pour qu'ils puissent tenir la tête  haute et  ne pas sombrer dans le désespoir. Nous  aidons  sans  assister par le travail, telle est notre devise.

6 - Face au changement climatique, cause importante de pauvreté dans le monde, dont Madagascar est victime avec la montée des eaux, quel est votre message aux gouvernements dans la monde?

Nous  devons aimer notre planète Terre. Nous n'avons pas une Terre de rechange. 

Tout d'abord aimons et respectons la belle nature que le Créateur nous a donné ainsi que  sa biodiversité pour qu'elle ne s'abime jamais. Soyez courageux et osez défendre les richesses de notre Terre devant les lobbies qui  cherchent  à piller nos ressources naturelleset gagner de l'argent  au profit  d'une minorité.

Vous les  Gouvernants, vous  êtes les premiers responsables de la dégradation de notre PLANÈTE TERRE. Ne vous dérobez pas, vous n'avez des excuses.