#Guest42 - Réza, Humaniste, Philanthrope & Photojournaliste

Reza est un authentique citoyen du monde et un messager de la paix ! À 22 ans il a été emprisonné pendant 3 ans par la SAVAK, la police secrète de son pays pour avoir affiché des photos dénonçant le régime du Shah en Iran. Après avoir été torturé durant 5mois, sa détermination à combattre l’injustice, prôner la démocratie et la liberté des peuples sera inaltérable.

Voilà plus de 30 ans que Reza se sert de son objectif comme une arme redoutable contre la guerre. Il couvre la plupart des points les plus chauds et les personnalités  parmi les plus controversées de la planète.

Parmi ses nombreuses rencontres, un homme a suscité  son admiration plus que les autres: le commandant Massoud chef de la résistance afghane qui s'est battu contre l’occupation soviétique. Pendant 17 ans Reza a ainsi suivi du Lion du Panshir.

Les clichés du Commandant Massoud ont  fait de l’Afghanistan, la seconde patrie de Reza. Ainsi il a décidé de contribuer à sa reconstruction notamment en fondant Ainaworld  en 2001, un centre de formation des journalistes qui forme les populations aux métiers de l'information et de la communication à travers le développement d'outils éducatifs et de médias adaptés.

Animé de la volonté de réconcilier le monde armé de son œil et de son cœur, Reza milite inlassablement pour combler le fossé entre richesse et pauvreté en servant de trait d’union  entre les pays du nord et du sud.

Misère, détresse mais aussi joie et sourires, autant de regards et de moments de vie intimes que ce photojournaliste de renommée mondiale a su capter dans la perspective de donner la parole aux plus vulnérables. Durant le génocide du Rwanda il s'est même associé avec l’Unicef pour les aider à faire le portrait de 12 000 enfants dans le but de réunir les familles.
Reconnu pour son travail, des magazines tels que Newsweek, National Geographic, Time, lui ont ouvert leurs pages pour promouvoir la démocratie !

Rendre le monde plus harmonieux et unir les hommes tels sont les deux principaux fils conducteurs de cet humaniste qui ne cesse de répandre sa philosophie depuis plus d’un demi siècle dans les pays occidentaux.

« Rêve d’Humanité » une exposition en partenariat avec le HCR (Agence des Nations Unies pour les réfugiés) et soutenue par la Fondation photographique HIPA s’installera sur les Berges de Seine du 24 juillet au 15 octobre prochain sous la forme d’une fresque géante de plus de 370m.  Parisiens, touristes et citoyens du monde seront alors invités à s’interroger sur la notion de fraternité, la diversité de notre humanité et sur la notion de l’altérité. L'immersion humaine se fera via des clichés pris par de jeunes reporters de camps de réfugiés syriens au Kurdistan irakien, des photographies de Reza qui témoignent de moments tragiques de l'Histoire et du parcours des réfugiés ainsi que par des portraits d'enfants syriens d'un camp de réfugiés du nord de la Jordanie par Ali Bin Thalith de la fondation HIPA.

Cette vague d'humanité se poursuivra du 17 août au 11 septembre dans la mairie du IVème arrondissement de la capitale avec l'exposition « Terre de Tolérance » qui mettra le focus sur le fabuleux modèle harmonieux et multiculturel entre les communautés juives, chrétiennes et musulmanes en Azerbaïdjan. Prière du vendredi entre musulmans chiites et sunnites, tablée commune entre juifs et musulmans pour fêter la Pâque juive, Pessa’h dans le « Village rouge », etc. « Terre de Tolérance » nous prouve ainsi une fois de plus le champs des possibles entre les différentes communautés et la possibilité certaine que le vivre ensemble est possible !

Rencontre avec un #Guest humaniste pour qui la planète n’a pas de frontière…