#Guest13 - Karine NIEGO, Fondatrice de Green Raid

Nous pouvons tous faire autrement, devenir acteurs du changement. C’est ça le XXIème siècle, c’est l’arrivée de l’économie responsable, les choses sont en mouvement plus que jamais. Le monde est en train de se réinventer, la créativité humaine explose ! Les gens se libèrent ! Tout le monde peut changer son mode de vie!

1/ Karine, pourquoi avoir fait appel au digital pour sensibiliser les gens à avoir un mode de vie de sain, d’où vous vient cette idée et pourquoi cette directive ?

Je suis engagée dans le milieu associatif depuis une trentaine d’année, j’étais par exemple au conseil d’administration de Planète Urgence, au bureau de Solidarité Logement, j’ai réalisé des films pour la Fondation Nicolas Hulot, etc.

J’ai été journaliste, réalisatrice et productrice pendant 15 ans dans une boite de production dans laquelle je produisais des reportages et émissions dans les domaines du sport, de la culture et de la politique.

En 2012 j’ai décidé d’aligner mes convictions personnelles avec mon engagement professionnel, c’est pourquoi j’ai créée Green Raid, un projet qui me colle à la peau et que j’ai envie de faire partager avec tous nos citoyens.

C’est le monde d’aujourd’hui, l’information passe par le digital. GreenRaid - http://www.greenraid.fr/ - touche surtout les jeunes de 20 à 35 ans, des digitaux natifs.  

De plus cela permet une diffusion plus large, un partage plus grand, un impact plus fort. 

L’engagement est essentiel à ma vie ! J’ai envie de changer le monde depuis que je suis petite ! j’ai une boule d’énergie que j’ai au plus profond de moi, et je n’ai jamais été autant à ma place depuis que je viens de lancer se projet Green Raid ! Il est temps que je déplace les bonne montagnes au service du bien commun.

2/ Expliquez-nous le concept de Green Raid et le mode de vie idéale selon vous ?

GreenRaid identifie tous les acteurs et les lieux en réinventant un monde plus positif pour l’humain, l’environnement et plus globalement pour le climat en développant la communauté d’utilisateurs vers tous ces nouveaux usages.

Le monde idéal selon GreenRaid c’est se déplacer de manière douce, manger des choses saines produites à côté avec de chez soi, avoir des vêtements créés par des designers locaux complétés par d’autres dénichés en friperies ou en troc avec des amis, avoir le moins de déchets possibles en triant, en évitant les emballages, donner à une association ce que je n’utilise pas pour éviter de cumuler, me poser dans la ville pour parler, rire, faire la sieste, regarder les étoiles, jouer à la pétanque avec des amis, rencontrer mes voisins , planter du vert à mon balcon et bêcher et composter dans le jardin partagé à proximité…

Green Raid est transmédia, c’est à dire que l’on peut retrouver toutes ces informations sur le site web, l’application du même nom ainsi que dans certains abribus parisiens en partenariat avec la ville de Paris.

Lundi 23 mars le premier « abribus intelligent » a été inauguré à la Bastille avec la maire de Paris, Anne HIDALGO et Jean-Charles DECAUX. En effet, Green Raid sera présent dans cent écrans tactiles d’abribus parisiens d’ici juin 2015. Chaque parisien aura ainsi la possibilité de découvrir son quartier autrement, des spots inédits, des adresses de restaurants, etc. depuis la rue !

Cette expérimentation se fera pour le moment sur une année.

Mon projet pilote s’est développé à Nantes en 2013 car la ville venait d’être élue capitale verte européenne en devenant ainsi la première ville française à obtenir ce label!

J’ai été lauréate du premier appel à projet d’open data en Loire Atlantique et c’est pour cela que j’ai pu développer cette plateforme digitale à Nantes, ville sensible à l’innovation.

J’ai eu cette opportunité grâce au soutien de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’énergie) qui m’a donné cette chance de pouvoir aboutir mon projet.

 

3/ Avec Green Raid vous surfez sur la vague de la COP21, qu’attendez vous de voir comme décisions radicales à l’issue de celle-ci ?

Je n’en n’attends pas plus que ça des négociations de la COP21, je crois surtout que ce rendez-vous pour l’humanité va mettre en avant une mobilisation citoyenne incroyable ! Et que la capacité de changement est déjà en marche avec ou sans les gouvernements. 

Grâce à cette COP on voit qu’il y a une réelle émulation des consciences qui devient de plus en plus exponentielle. Tous les gens qui me prenaient pour une utopiste il y a encore dix ans, me regardent aujourd’hui autrement et commencent à s’aligner sur mes convictions et celles de tous ces autres acteurs du changement. L’avenir de la planète en même temps nous concerne tous. Il serait encore ridicule de garder des œillères surtout aujourd’hui quand on sait que nous sommes la dernière génération à pouvoir pérenniser notre avenir !

Impossible ne veut rien dire pour moi, les choses peuvent changer. Les choses peuvent être faites de façon plus équitables, plus justes pour chacun.

Il est possible grâce à cette COP d’enclencher ça, d’uploader tous ces gens pour faire grandir cette boule d’énergie aux quatre coins du globe et créer une déferlante du changement positif! Nous pouvons tous faire autrement, devenir acteurs du changement. C’est ça le XXIème siècle, c’est l’arrivée de l’économie responsable, les choses sont en mouvement plus que jamais. Le monde est en train de se réinventer, la créativité humaine explose ! Les gens se libèrent ! Tout le monde peut changer son mode de vie!

Les politiques peuvent changer et prendre d’autres décisions en prenant des mesures importantes qui vont marquer notre ère, générer des impacts collectifs ! Ils ont le pouvoir du possible, il faut qu’ils dépassent leur peur ! Ils n’ont pas encore la notion de toute l’innovation positive, l’open source qui va sur le savoir avec l'émergence des MOOC (Massive Open Online Courses) des cours en ligne accessibles à tous, l’ouverture de la connaissance pour élever les consciences et connaissances…

En définitive, tout est possible, il faut juste agir maintenant !

4/ Le monde connecté est-il une avancée pour l’humanité et quel constat en faites-vous dans votre domaine ?

Comme toutes choses, cela dépend ce que l’on en fait. Cela peut être une avancée ou une régression si cela ne permet pas un bien pour le plus grand nombre. Dans mon monde, cela peut soit reproduire le modèle d’appropriation des richesses, soit permettre au contraire une plus grande distribution (l’OPEN SOURCE). L’humanité n’est pas encore parfaite !

 5/ Une rencontre bouleversante ?  

Hubert Reeves, a évoqué ma vision du monde : il m’a dit avec son accent : « Vous êtes habitée, continuez, vous allez changer les choses ! ». Cette phrase a transpercé mon cœur qu’un homme comme lui, cet homme brillant avec une vision du monde avant-gardiste, ce visionnaire puisse me dire une chose pareille. Cette rencontre a eu lieu il y a deux ans dans une soirée autour d’un urbaniste dans lequel il faisait une intervention. J’ai saisi cette opportunité pour échanger avec lui. Ce sont ses gens porteurs de messages forts qui me font rêver.

Dernièrement, je peux te citer ma rencontre avec Anne HIDALGO lors de l’inauguration de ce premier abribus aux couleurs de Green Raid. Sensible et investie, elle a su se rendre disponible et être là au bon moment pour le lancement de mon projet !

 

6/ Un mot sur l’initiative de ce blog ?

Plein d’espoir et d’envie ! Il donne des ailes !! Tu vas tous nous embarquer dans une autre humanité Cyrielle !